Découvrez les actions menées par SOS Calvaires

Restauration du calvaires de Persac

« Sur la colline des Saints Gélards, on remarque, quand de Lussac, on approche le bourg de Persac, un calvaire dressant ses douze mètres au milieu d’un taillis.

Voilà près d’un siècle et demi que le calvaire de Persac domine la colline de la Chausse-Nègre. Aujourd’hui en mauvais état, le calvaire à besoin d’être restauré. Un défi de taille pour notre association qui n’a jamais restauré de calvaires aussi grand. En effet du haut de ses 12 mètres, c’est 1 tonne de chêne massif qu’il va falloir élever !

Découvrez la nouvelle branche d'SOS Calvaires : Les Consolatrices

Restauration de la croix à Juvardeil

« Grâce ! Grâce ! Bonchamps l'ordonne ! »

Charles Melchior Artus de Bonchamps est né le 10 mai 1760 à Juvardeil en Anjou. Il est commandant des armées vendéennes pendant la guerre de Vendée.

Il reste célèbre pour avoir gracié près de 5 000 soldats républicains à la suite de la bataille de Cholet du 17 octobre 1793, combat au cours duquel il sera mortellement blessé.

C’est, agonisant qu’il déclara : « Mon ami, c’est sûrement le dernier ordre que je vous donnerai, laissez-moi l’assurance qu’il sera exécuté ». En effet, cet ordre, donné sur son lit de mort, produisit tout l’effet qu’on en devait attendre ; à peine fut-il connu des soldats que de toutes parts ils s’écrièrent : « Grâce ! Grâce ! Bonchamps l’ordonne ! ». Et les prisonniers furent sauvés ».

Le calvaire a été érigé à l’emplacement du château du Crucifix, lieu de naissance de Bonchamps entièrement détruit durant la guerre.

Afin de restaurer ce calvaire, plusieurs choses sont à prévoir :

    1) Repeindre la plaque en fonte

    2) Le socle est la partie du clavaire la plus abîmée, il sera donc nécessaire de changer certaines pierres

    3) Nous allons entièrement poncer et peindre la croix

Envie de participer à une pose ? Devenez bâtisseur

SOS Calvaires en Arménie

« Stat crux dum volvitur orbis »

Depuis plusieurs années, la situation en Arménie est critique. Les chrétiens sont persécutés et les lieux de cultes sont détruits. C’est pourquoi SOS Calvaires a souhaité soutenir l’Arménie, berceau de la chrétienté en érigant un khatchkar au sommet d’une montagne.

« Stat crux dum volvitur orbis » : la Croix demeure tandis que le monde tourne est la devise de notre association, elle sera gravée sur le khatchkar.

Grâce à vous, nous avons pu réaliser ce projet. Merci ! 

Infographie

La restauration d'un calvaire coûte en moyenne 1200 euros. Retrouvez dans notre infographie les différentes étapes de la restauration d'un calvaire :